plaisir de l'amour anal ...

30 octobre 2007

Du plaisir d’un rapport anal avec son homme…

Petite préface et avertissement

Messieurs, loin de votre brutalité habituelle, apprennez que la pénétration anale est pour nous les femmes un acte demandant un effort considérable sur notre esprit et notre corps ainsi qu’une confiance absolue dans le partenaire. Les tissus anals et environnants sont tellement fragiles et sensibles, qu'ils vous faut vous armer de patience et de douceur, il n’est point de traumatisme plus violent qu’un viol mais une sodomie forcée et douloureuse est une épreuve terrible pour nous.

Je pense réellement que l’ensemble de la gente féminine doit un jour pouvoir apprécier et expérimenter la sodomie avec son partenaire. Il faut du temps, il faut casser les barrières des préjugés, de la culture, il faut en parler, il faut être conseillé et surtout avoir confiance en son partenaire car la pénétration anale est à mon sens l’atteinte la plus profonde de l’intimité d’une femme (ou d’un homme).

Adepte de la pratique anale depuis quelques années, j’ai eu la chance d’y être initiée par un homme beaucoup plus vieux que moi qui a eu assez de patience et d’expérience pour présenter la chose et préparer mon corps et mon esprit à franchir le pas. Le malheur serai de tomber sur un jeune con qui ne pense qu’a vous enculer à sec pour assouvir sa virilité. Encore une fois, je vous en prie messieurs, contenez vos ardeurs, notre rosette nous appartient et nous seule avons psychologiquement le pouvoir de la détendre et de l’ouvrir afin d’y faire pénétrer  votre sexe.


NE LA FORCEZ JAMAIS



Le meilleur moyen d’en parler est de vous raconter, à vous mesdames et messieurs, la manière dont j’ai été initié aux plaisirs anals et le délice que je ressent à chaque pratique (avec mon mari uniquement).



Petit glossaire des termes que j’utilise dans ce blog et la signification que j’y attache :

Rosette, petit anneau                   -> anus (non vulgaire, affectueux )
Sodomie, pénétration anale            -> acte de pénétration anale (non vulgaire)
Enculer                                       -> acte de pénétration anale (vulgaire)
Ampoule rectale                           -> nom biologique de la partie terminale rectum


 

Le plaisir d’un rapport anal avec son homme, sentir la douceur de la stimulation, la carresse, l’entrée d’un doigt, de deux puis de trois, le contact chaud et doux de sa langue sur mon anus, puis l’accélération, la lubrification et la pénétration du membre par secousses jusqu'à l’absorbtion complète, le souffle court du partenaire dans son cou, se sentir emprisonnée, implacablement à sa merci, ne plus pouvoir bouger tout en sentant son sexe ramoner votre ampoule rectale, puis la douceur chaude de l’éjaculation, l’affaissement du partenaire sur votre corps et cette sensation d’avoir brisé mille et un tabous de la société.

Voilà succintement les emotions et sentiments ressentis lors d’un rapport anal avec mon homme.

Initiée à 17 ans aux plaisirs de l’amour anal par mon petit ami de l’époque qui accusait 7 ans de plus que moi, j’ai d’abord été retissente compte tenu d’une éducation chrétienne occidentale. « Jouir par l’anus, quelle absurdité et quelle hérésie ! ». Pourtant, rapidement, l’idée s’est frayée un chemin dans ma tête et les premiers attouchements anals furent pour moi une source de plaisir intense surrement en relation avec la bravation d’un interdit.

Il s’agissait au début de carresses humides autours de ma rosette, ayant pour but de la détendre et de l’habituer au passage.

Puis vint la nuit du premier doigté anal….
, mon compagnon m’en parla brievement durant la soirée et alors que je me mettais au lit, il me pris par les hanches, me fit sucer longuement son index, me lècha l’anus jusqu'à y pénétrer son bout de langue, ce qui me procura de nouvelles sensations étranges et angoissantes, puis il introduisit délicatement son doigt, palpant la paroi antérieure de l’ampoule rectale à la recherche d’une zone hérogène se trouvant à la frontière entre le vagin et le rectum. De son autre main, il me doigta la chatte qui était à ma grande stupeur détrempée, et il coinça entre ses doigts, une protubérance dans le tissus séparatif du vagin et du rectum.

Ce point provoqua immédiatement une montée du désir encore jamais atteinte (j’ai eu des rapport sexuels courants depuis l’âge de 15 ans) et une forte envie de pénétration brutale. Voyant mon désir monter, il me penetra et me fis l’amour en maintenant un puis deux doigts dans ma rosette, m’amenant à la jouissance trois fois en quelques minutes.

Depuis, nous pratiquions courement les doigtés anals durant l’acte jusqu’au jour ou n’y tenant plus, en pleine confiance et possession de mes moyens, 

je lui ai demandé de me sodomiser...
Ce fût une expérience magnifique tant elle était empreinte de douceur et d’amour. Il y mis tellement de cœur et d’attention que la première crainte passée de la douleur éventuelle, mon anus s’est dilaté librement autours de son gland et il a sans problème put me pénétrer et à effectué ma première sodomisation un mardi de juin 1993.

Depuis lors, je suis restée une accroc des pratiques anales et en demande toujours plus.

Voilà, je voudrai partager ces émotions avec d’autre personnes leur enseigner l’art de l’amour anal, les techniques de pénétration sans risque, sans douleur, mais avec beaucoups de plaisir.

Vous qui avez des questions, des conseils à demander, n’hésitez pas, que vous soyez homme, femme ou couple, parlez m’en. Je tacherai de répondre au plus juste d’après mon expérience.

La sodomie m’a donné beaucoups de piment dans ma vie sexuelle, sociale et continue de m’en procurer. Je suis une mère de deux ravissants enfants qui pratique avec son mari uniquement l’acte sexuel anal et en qui je trouve une jouissance particulière que j’aimerai partager et enseigner.

NB
Je précise tout de suite pour les rigolos qui polluent mon blog que je ne suis pas une " salope en manque de bite pour me faire enculer " . Il n’est donc pas la peine de m’insulter ou de me proposer des rendez-vous.

Dans certains commentaire vous constaterez que des personnes sont venues à la maison afin que je leur enseigne quelques techniques. Pour les bloggeur motivés je peux en effet montrer certaines choses mais toujours sans relation sexuelle ni anale ni vaginale que se soit avec mon partenaire ou moi-même. L’idéal d’après mon expérience est de venir en couple afin que chacun puisse expérimenter sur l’autre en toutes discrétion et sans observateurs.

Posté par sanitos à 18:11 - Commentaires [10] - Permalien [#]


02 novembre 2007

bonjour à tous

Le principe de ce blog est de faire partager mon expérience et de donner des conseils pour tous, y compris ceux qui n'osent pas franchir le pas de la demande. alors posez vos questions directement en commentaires, je répondrai du mieux possible dans la section Réponse.

Il ne sera en aucun cas dévoilés d'éléments personnels tels mail, nom ou autre.

bonne journée bises.

Posté par sanitos à 09:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Fin »